Bourask Festival, 29 et 30 janvier 2016

Bourask Festival 2017

L’édition 2017 du Bourask Festival s’est déroulée sous les meilleurs hospices ! Une programmation folle, une décoration à couper le souffle et un public déganté ont marqué ce weekend festif !

La soirée Hip Hop du Vendredi accueillait en tête d’affiche le grand Demi-Portion, rappeur sétois au textes puissants et engagés. Il était précédé de la Bastard Prod, groupe toulousain, qui a su mettre le feu rapidement au public du Bourask !

Le vendredi débuta avec l’artiste suisse Kel’s, rappeur valaisan de talent, qui proposa une prestation digne des meilleurs aux oreilles attentives du festival. Pour finir, c’est le groupe Pethrol qui fit sauter nos festivaliers pour une fin de soirée mouvementée !

La soirée du samedi, quant à elle, fut marquée par la présence du grand et mythique Manau. Leur musique, mêlant hip hop et musique celtique, captiva rapidement la foule venue en masse ce soir-là ! La prestation de Manau fut suivie par le live électro du groupe français Broken Back. Ce jeune groupe fut énormément apprécié par les festivaliers.

Fensta, groupe de rock suisse, ouvrit la soirée du samedi sur les chapeaux de roue ! Un concert péchu comme on en fait plus ! Tout comme le live électro de Nicolas Haelg qui clôtura à la perfection la soirée du samedi et le Bourask Festival 2017 !

Une édition 2017 couronnée de succès tant au niveau de la fréquentation que de l’ambiance !

Bourask Festival 2016

Le Bourask Festival, édition 2016, vous accueillait dans un univers post-apocalyptique, marqué d'une programmation éclectique et variée !

Le vendredi soir accueillait une programmation incitant au voyage, avec notamment le concert rythmé et énergique de "Boogie Belgique". Les belges ont su faire danser les festivaliers pour la fin de la soirée et le live électrique du groupe français The Geek x Vrv.

La soirée était marquée par la présence de deux groupes valaisans de renom ! Le rock envoûtant de Elektrik Tom and the magnetic freaks avait ouvert le bal pour ensuite laisser la place au blues du groupe The Two !

La première partie du samedi soir avait mis à l'honneur le rap profond de Kacem Wapalek, mais c'est la tête d'affiche, Georgio, qui a littéralement fait monter la température sur la scène du Festival !

La deuxième partie de soirée était marquée par la présence du DJ champion du monde Pfel, un live électronique comme on en avait jamais vu au Bourask. Cette prestation impressionnante a été suivie du show alternatif de The Name, une fin de soirée énergique pour terminer en beauté un week-end magique !

Une édition 2016 qui restera dans les esprits de tous !

Bourask Festival 2015

L’édition 2015 du Bourask Festival était marquée par les cinq ans de la manifestation.

Le vendredi soir accueillait, en plus de grosse chutes de neiges, l’icône du rap français « La Scred Connexion ». Jamais dans la tendance toujours dans la bonne direction, les rappeurs ont su mettre le feu au Bourask avant l’incroyable prestation des Dj « Al’Tarba et Dj Nix’on » pour finir la soirée en mode underground.

La soirée avait débuté sous une ambiance valaisanne avec les deux groupes de la région, « Soul Inception » et « Fleuve Congo ». Une atmosphère familiale et bonne enfant avait lancé la 5ème édition de la manifestation.

Le samedi soir a été marqué par le hip-hop envoûtant de « Akua Naru ». Une tête d’affiche féminine qui a, tous simplement, plu à tout le public. Cette prestation impressionnante a été suivie par les grandissant Dj de « Synapson ». Un concert absolument magique pour une fin de festival sous la neige.

Le début du samedi soir avait mis à l’honneur au groupe de rock « Kabak » de Fribourg. Mais ce sont les deuxièmes, « Gypsy Sound System Orkestra », qui ont littéralement mis le feu au planche de la manifestation.

Une édition 2015 qui a marqué les esprits non seulement du comité, mais également du public !

Bourask Festival 2014

Cette quatrième édition du Bourask festival se construira sur le thème des fonds marins et des entrailles de la mer. En effet, le festivalier est amené à embarquer dans une sorte de sous-marin soviétique pour découvrir les perles musicales de ces deux soirées de folie du 11 et 12 janvier 2014.

Plusieurs nouveautés sont au programme de cette édition: nouveaux membres du comité, amélioration de l’accueil des différents partenaires et amis festivaliers. A noter également la présence d’Alpradio sur le site durant tout le weekend (micros-trottoirs, interviews des groupes et des membres du comité, diffusion des concerts en direct, ...), ainsi que la mise sur pied d’un apéritif de remerciement pour nos généreux sponsors. De plus, une petite tente représentant un sous-marin avec ses déjections de fumée enchantera bon nombre de festivaliers. Concernant la partie musicale, nous retiendrons principalement la belle prestation des belges de Balimurphy le vendredi et le show exceptionnel de Kadebostany le samedi devant une foule compacte et participative.

Quel plaisir de voir cette salle pleine comme un œuf. En effet, le record d’affluence du Bourask festival fut battu ce samedi 12 janvier 2014 pour le plus grand plaisir des organisateurs avec plus de 1’000 personnes sur le site. Le Bourask a le vent en poupe et le comité d’organisation promet déjà à tous ses sympathisants une édition d’anthologie pour fêter dignement le 5ème anniversaire du festival le weekend du 30 et 31 janvier 2015. Venez avec de bonnes chaussures, ça va swinguer !

Bourask Festival 2013

Le thème de cette troisième édition était "on the road again". Le Bourask Festival reprenait la route et le fit avec succès !

Les nombreux festivaliers présents (500 le vendredi et 800 le samedi) ont pu apprécier l'univers résolument festif de l’événement… Avec notamment un shérif et son crocodile vendant des bières dans l'enceinte du festival ou encore une silent party, qui ont agrémenté le Bourask d'une touche déjantée ô combien appréciée.

Au niveau de la scène, le Bourask eut la chance d’accueillir le vernissage du nouvel album de Charlotte Parfois ainsi que les Mama Rosin pour le vendredi soir. Les valaisans de Kyasma ainsi que la machine de guerre déstructurée Shake it maschine ont fait danser les festivaliers lors de la soirée du samedi.

Le bilan de cette édition est vraiment positif. Que ce soit au niveau des finances, de l'ambiance ou de la fréquentation, nous avons constaté que le travail payait et que le festival plaisait aux gens. C'est donc avec acharnement et détermination que le comité s'attaque désormais à un quatrième Bourask, encore plus fou !

To be continued...

Bourask Festival 2012

Le comité, gonflé à tile, décida de repartir pour une nouvelle édition…

Le point culminant de la soirée du vendredi fut le concert des neuchâtelois de Junior Tshaka, fer de lance du reggae suisse. Le samedi fit quant à lui la part belle au rock et à l'electro, avec entre autres les fantasques Rambling Wheels et les tonitruants We Love Machines !

« Le Bourask festival prend racine ! », c'est ce thème qui nous accompagna tout au long de cette édition 2012. La décoration plongea les festivaliers dans les entrailles de la Terre ou ils croisèrent des animaux insoupçonnés, des musiciens intrigants et de la musique à faire vibrer la croûte terrestre.

Rendez-vous donc les 11 et 12 janvier 2013 pour encore plus de surprises !

« On the road again »

Génèse du festival

Tout commença lors d'une assemblée ordinaire en septembre 2010… Un comité de 6 personnes se proposa pour organiser et créer de toutes pièces le premier festival qui perdure aujourd’hui encore sur sol venthoniard. Après quelques longues soirées dédiées au financement du festival, aux groupes qui se produiront sur scène et à l'organisation générale de la manifestation, le comité concocta le Bourask festival 2011. Plusieurs axes ont orienté les premières réflexions : bien-être des festivaliers, cohérence dans la programmation musicale, prix abordables et grande médiatisation du festival.

La salle polyvalente de Venthône fut choisie pour accueillir cet événement. Nous voulions mettre un point d'honneur à rendre cette salle de gym, à la base quelque peu austère, agréable et conviviale notamment grâce à l'accent mis sur la décoration. D'après les félicitations de nombreux festivaliers, la mission fut plutôt réussie.

En ce qui concerne la programmation musicale, qui peut être considérée comme le centre névralgique d'un festival tel que le nôtre, il fut décidé d'organiser deux soirées à thème qui ont permis de satisfaire toutes les sensibilités musicales. Une soirée reggae/chanson française avec notamment Carrousel et Marc Kelly a comblé les amateurs de « good vibes » le vendredi 21 janvier, alors que la foule s'est déchainée avec le rock progressiste d'Aloan, les très prometteurs Kyasma ou encore le projet alternatif d'Edit Present lors d'une soirée rock/électro le samedi soir.

A noter aussi la participation des groupes de la région, avec pas moins de cinq formations valaisannes sur dix, preuve que le festival a aussi pour but d'aider les groupes locaux, non moins dépourvus de talent !

Le bilan de cette première édition fut vraiment satisfaisant pour le comité qui s'est donné corps et âme quant à la bonne marche de la manifestation. En effet, plus de 1'500 personnes ont assisté à des prestations musicales de grande qualité sur tout le weekend. Aucun incident notable n'a entravé le déroulement du festival et nous avons réussi, dès notre première édition, à boucler le festival dans les chiffres noirs.